Aujourd’hui c’est décidé, je pars à la conquête du Berry de George Sand. Même si la romancière aimait se balader à pied ou sur sa jument « Colette », je décide d’utiliser le vélo pour dévaler les petites routes de campagne !!

Alors, allons voir cette nature si secrète qu’elle décrit pour peut-être y découvrir des pépites !

C’est parti pour une boucle de 13.6 km avec comme point de départ Nohant (parking du domaine de George Sand). Les premiers kilomètres sont très agréables, on découvre tout de suite ce paysage de bocage et la bonne odeur de la rosée du matin ensoleillé !

Petit passage au-dessus de la rivière Indre, à la Beauce, lieu où George Sand se baignait lors des longues journées d’été. C’est ici que se trouve aussi la ferme de la Beauce où une visite s’impose pour repartir le panier rempli de fromage de chèvre.

Le rythme commence à s’accélérer, quelques petits faux plats rendent la balade un peu plus sportive mais rien de grave, de belles surprises m’attendent : un passage à gué à Ripoton, la joie d’apercevoir une huppe fasciée et puis l’arrivée à Vic, pause patrimoine obligée…En pénétrant dans la petite église romane St Martin de Vic on est loin de s’imaginer que cet édifice renferme de magnifiques fresques. PEPITE n°1 trouvée !

Un peu d’histoire

C’est George Sand qui, en voisine, permit le sauvetage des superbes fresques redécouvertes par hasard en 1849. Partout où le regard prend le temps de se poser, le talent du peintre du XIIe siècle suscite quiétude et sérénité. Les personnages, avec leurs joues fardées de taches rouges et leur sourcil unique, illustrent la Bible à la manière d’une bande dessinée.

Experience Berrichonne - matinée vélo
Service tourisme CDC

A peine dépassé Vic on aperçoit déjà au loin quatre tourelles qui incitent à pédaler plus vite pour en savoir un peu plus sur le prochain village ! Et c’est là à St Chartier que la pépite N°2 se découvre. Un château au cœur du village construit à la fin du XIIè siècle, à l’époque des guerres entre Henri II Plantagenêt et Philippe Auguste….mais entretemps un adepte de Viollet-le-Duc a du passer par là et le transformer un peu !

Le retour vers Nohant se déroule sans encombre, une route très calme sans relief idéal pour arriver dans le hameau sans difficulté. Il est l’heure de déjeuner et ça tombe bien, la place du village, réservée aux piétons, est un lieu idéal pour pique-niquer. Arriver à Nohant c’est comme entrer dans un livre d’histoire, on est vite sous le charme de la petite église St Anne et surtout de la demeure de George Sand, pépite n°3 trouvée !  L’envie de pousser la porte de cette grande maison bourgeoise incite à rester un peu plus longtemps pour suivre la visite guidée de l’intérieur. Lors de cette visite on y raconte la vie littéraire, politique et engagée de cette célèbre Mme Sand, très avangardiste pour l’époque, une sacrée bonne femme au caractère bien trempé si mal connue, quel dommage…

Domaine de George Sand Nohant

Le domaine de George Sand est un lieu émouvant, romantique et chargé d’histoire. C’est une maison qui est restée dans la famille Sand jusqu’à la mort de la dernière petite fille de George Sand. Pour garder le souvenir de sa grand-mère, Aurore (la dernières descendante) vécut dans les meubles et le décor de sa grand-mère jusqu’au bout afin de pouvoir léguer la maison à l’Etat faisant ainsi perdurer la mémoire de sa grand-mère. Merci Aurore.

 

Cet itinéraire est surprenant, un bel équilibre entre la découverte de la nature bocagère et le patrimoine si riche et si discret du pays de George Sand !

L’info pratique de Géraldine

Le parcours n’est pas balisé alors n’oubliez pas avant de partir de télécharger le circuit sur votre smartphone avec l’application gratuite Cirkwi : « Circuit cyclo n°1, Nohant et la campagne Berrichonne » ainsi que le PDF du circuit.

Circuit cyclo Nohant et la campagne Berrichonne